Conférence de Saint-Joseph - Histoire

Jan
23
23 Janvier, 2020
Eglise Saint-Joseph, Bruxelles

Dans la tourmente révolutionnaire : le Stévenisme, un schisme en Belgique, 1794 - 1828

Jeudi 23 Janvier 2020

à 19.30

Eglise Saint-Joseph - Square Frère-Orban, 3 - 1040 Bruxelles

Monsieur Patrick Martin traitera de la question du Stévenisme, un schisme qui se développa en Belgique à la suite de la signature du Concordat entre Napoléon et le Pape Pie VII (1801) : Comment la résistance à la tendance de créer une Eglise nationale s’est-elle transformée en véritable schisme ? Ce sera également l’occasion pour lui de s’intéresser à la situation religieuse de la Belgique depuis la fin de l’époque autrichienne jusqu’à la chute de l’Empire français (1792-1815).

Au XVIII° siècle, sous l'action de Joseph II d'Autriche, les idées des encyclopédistes se répandent aux Pays-Bas autrichiens. Une bonne part du clergé s'y oppose sainement. Cette réaction s'amplifie dans la persécution religieuse déclenchée par la Révolution, lors de l'annexion d'une partie du territoire par la France.

Au début du XIX° siècle, la pacification religieuse par le Concordat entre Pie VII et Napoléon est rejetée par quelques-uns de ceux qui avaient été héroïquement  fidèles à l'Eglise et au Pape Pie VI, sous Joseph II et dans la tourmente révolutionaire. L'un d'eux, un Chanoine de Namur, Corneille Stevens est à l'origine d'un mouvement schismatique, le Stévenisme, tandis que son initiateur se soumet à Pie VII et meurt dans l'unité catholique, en 1828.


Patrick Martin est historien et archiviste. Il a fait ses études d’histoire et de philosophie à l’Université de Namur puis à l’Université catholique de Louvain. Titulaire d’une Maîtrise en Histoire du Moyen Age depuis 2017,  il a consacré son Mémoire de fin d’études à l’influence de la Dévotion moderne sur l’Abbaye de Bois-Seigneur-Isaac (XVe s).